PQR

Ouais, mais tout le monde n’a pas internet

La PQR sur le web, je suis dedans depuis bientôt 10 ans. Si j’avais touché un euro à chaque fois que j’ai entendu un confrère balayer mes arguments d’un définitif  « ouais, mais tout le monde n’a pas internet », je serais riche. En règle générale, l’affirmation est complétée (par son auteur ou par un autre) d’un élogieux « surtout nos lecteurs, qui sont majoritairement vieux et pas riches ».ONE (suite…)

Publicités

Petit exemple de circulation circulaire de l’information (sans vérification bien entendu)

L’histoire commence samedi. Mon profil Facebook est affiché sur l’écran du Mac, mon oeil tombe sur la rubrique « livres ». Suprise, Mein Kampf figure parmi les « livres suggérés ».

Image (suite…)

Merci Jean-Marc, lettre ouverte à Patrick Cohen

Cher Patrick Cohen, je t’écoute tous les matins ou presque et j’y prends généralement plaisir (excuse moi de te tutoyer alors qu’on ne se connait pas, mais c’est une des habitudes que j’ai acquise en 25 ans de métier, entre journalistes, on se tutoie, qu’importe le rang et la célébrité). Mais là, mercredi, tu m’as gonflé. Gonflé grave même.
Patrick Cohen

Patrick Cohen (Image Radio France)

Que tu chambres le premier ministre, c’est ton métier. Mais quand il dit un truc intelligent, à savoir que la PQR fait un boulot sérieux et plus proche de la vie des gens que les éditorialistes parisiens, tu pourrais retenir un peu les chevaux.
Il avait sacrément raison notre premier ministre et il a fallu que tu te moques. Mais ce n’est pas de Jean-Marc Ayrault que tu t’es moqué, c’est des 6000 journalistes de province. (suite…)

Bref, j’ai modéré le blog

Avant de profiter au soleil de ce dimanche de fin d’été, quelques heures de boulot. Après-tout, assurer la permanence multimedia d’un « grand quotidien régional d’information » alsacien, c’est plutôt sympa. Assaisonner à la sauce web les papiers remontés du print. Être à l’affut de l’info chaude, le premier sur l’info régionale, dans le peloton de tête pour relayer l’AFP… STOP !

Je commente, donc je suis...

Je commente, donc je suis…

Avant tout çà, il faut « modérer le blog ». Entendez filtrer les commentaires que les internautes postent au bas des articles pour éviter les dérives qui contreviendraient à la loi (ceux qui ne contreviennent qu’au bon goût, on les laisse, c’est dans la charte). (suite…)