journalisme

Merci Jean-Marc, lettre ouverte à Patrick Cohen

Cher Patrick Cohen, je t’écoute tous les matins ou presque et j’y prends généralement plaisir (excuse moi de te tutoyer alors qu’on ne se connait pas, mais c’est une des habitudes que j’ai acquise en 25 ans de métier, entre journalistes, on se tutoie, qu’importe le rang et la célébrité). Mais là, mercredi, tu m’as gonflé. Gonflé grave même.
Patrick Cohen

Patrick Cohen (Image Radio France)

Que tu chambres le premier ministre, c’est ton métier. Mais quand il dit un truc intelligent, à savoir que la PQR fait un boulot sérieux et plus proche de la vie des gens que les éditorialistes parisiens, tu pourrais retenir un peu les chevaux.
Il avait sacrément raison notre premier ministre et il a fallu que tu te moques. Mais ce n’est pas de Jean-Marc Ayrault que tu t’es moqué, c’est des 6000 journalistes de province. (suite…)
Publicités